lundi 12 juin 2017

Arme anti-radars

Ca y est, tout ce qui nous entoure n'est plus écrit dans une langue connue et pratiquée! Au moins ici la lettre "W" n'est pas en
reste, ce seul pays doit compenser toutes les lacunes des autres concernant cette fameuse lettre.

Après un bref arrêt (tout est relatif, nous sommes restés plus de 2h) sur une des plus grande écluse Française pour regarder ces monstres fluviaux descendre de quelques étages ou monter suivant le sens pour continuer leur navigation sur le Rhin. Enfin je vais quand même dire que nous avons essayé de regarder plutôt que le faire. Nous avons même imaginé à un moment donné faire intervenir le GIGN pour P'tit Babzouk. L'immensité du site de cette écluse lui a fait une peur a faire pâlir le plus vieil indien de la tribu! D'un coup, il n'aimait plus les bateaux, plus regarder en haut, plus regarder en bas, plus être sur un pont, plus les camions qui passaient près de nous, plus rien en fait. Son seul souhait était de réintégrer la "maison" garée un peu plus loin!


En haut!

En bas!
Au loin!

P'tit Babzouk dans sa prison!

Après cet épisode ou il a fallu rallier le camping-car manu militari (j'exagère hein, nous sommes bien restés jusqu'à la fin, vous avez la preuve en photo), nous avons passé notre première frontière avec nombre de militaires en armes d'un côté et personne de l'autre. A vous de deviner qui était ou?!?
Nous voilà sur les autoroutes allemandes, que dis-je sur les très nombreuses autoroutes allemandes puisque sur les 300 km et des brouettes que nous avons fait aujourd'hui, j'ai rapidement arrêté de compter.
Alors pour ceux qui ne les ont jamais prises, la voilà l'arme anti-radars d'une efficacité redoutable: les limitations sont annoncées sur des écrans et donc peuvent varier à tout moment, mais attention ce n'est pas forcément sur une portion d'autoroute mais cela peut être sur chacune des files. C'est comme ça que nous avons pu avoir sur la file la plus à gauche une limitation à 120km/h, 100 sur celle d'à côté, 80 sur celle un peu plus à droite et enfin 60 sur la bande d'arrêt d'urgence, car oui, lorsqu'il y a des embouteillages, on nous demande de rouler sur la BAU. Alors là ou tout est mis en oeuvre pour faire perdre la tête aux radars les plus sophistiqués, le système a du faire perdre la tête de quelques ingénieurs car jamais nous n'avons perdu de temps. Deutsch Qualitat: nous ne sommes restés bloqués nulle part, même aux heures de pointes à proximité des grandes villes!
Chapeau bas!!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire