mardi 27 juin 2017

De passage au pays des pages

Réveillés à l'aube, je ne peux même pas dire qu'il faisait encore nuit puisqu'il ne fait plus nuit, par les piaillements des
Jap'. Nous ne savons même pas ce qu'ils sont, Asiatiques ça c'est sûr, de partout c'est sûr aussi. On dirait une organisation de fourmilière quand un bus arrive (et y'en a pas qu'un!), les portes s'ouvrent et c'est un déploiement pour investir le moindre recoin.....à prendre en photo évidemment! Bref, ils sont là le soir tard, là le matin tôt.... Le jour où......s'éveillera.... Je crois que c'est fait!

Bon puisque nous sommes debout autant y aller:

Veuillez rejoindre la route en surbrillance. Au rond-point prenez la 3ème sortie. Prenez le tunnel de 8km. Sortez du tunnel. Et vous n'avez pas le choix, soit vous faites demi-tour, soit vous embarquez sur le ferry pour aller de l'autre côté!









Après une cinquantaine de kilomètres, nous voici arrivés au pays des livres à Fjaerland. Fjærland est une petite bourgade de 300 habitants, devenue depuis 1994 book town. Cette idée naquit dans la tête de certains habitants du village qui virent d'un mauvais oeil le percement du tunnel (qui relie Sogndal à Fjærland avec un péage prohibitif !) qui allait leur faire perdre bon nombre de touristes. On y trouve donc aujourd'hui une quinzaine de bouquinistes, avec chacun sa spécialité.

Et des livres il y en a de partout (un peu comme les Asiatiques), des anciens, des récents, des en Norvégien, des à vendre, des juste en décoration, des gratuits, des dans toutes les langues.... Il parait que mis côte à côte tous les livres de Fjaerland feraient une banderole de 4km de long.




Le bar à livres



Après avoir fait l'école avec des livres au milieu de leurs copains les autres livres, nous repartons en direction du parc national de Jostedalsbreen.

Toujours sous un temps Islandais. Il y a un proverbe Islandais qui dit "Si tu n'aimes pas le temps qu'il fait, attends 5 minutes". Ici c'est pareil, il ne faut pas prévoir une activité de plus de 5 minutes faute de quoi soit tu vas avoir trop chaud, soit tu vas être trempé jusqu'aux os!

Mais sale temps ou pas, chaque virage que nous prenons nous mène de surprise en surprise. C'est très difficile à le retranscrire avec des mots, il faut y être. Des fjords aux eaux turquoises, des glaciers en fond, des forêts incroyables, des cascades qui jaillissent sorties de nulle part,  eux

Quand c'est l'heure de têter, c'est l'heure!



C'est une carte postale en continu.

Nous bivouaquerons ce soir au bout d'une magnifique route très étroite d'une vingtaine de km au pied de plusieurs glaciers. Haugabreen? Briksdalbreen?.... C'est difficile de savoir qui est qui, il y en a tellement... C 'est très surprenant, la route pour arriver jusque là était toute plate alors que nous nous imaginions une bonne grimpette!


Et demain nous chausserons les chaussures de randonnée pour aller voir tout ça de plus près!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire