mercredi 14 juin 2017

Un peu comme the Burning Man, mais de loin...

Ça y est, le nord nous a tellement tendu ses grands bras que nous nous y sommes réfugiés!
En témoigne cette photo on ne peut plus
floue, prise sur la BAU de l'autoroute ou que c'était même pas autorisé de s'arrêter et na d'abord! Autant dire qu'on a pas trop traîné vu la rigueur des gens du Nord de l'Europe (le chauffeur en fait partie, ça lui a coûté cher en concessions pour s'arrêter!)
(cette photo respire vraiment le bonheur....et pourtant c'était bien ça, le bonheur d'être Danois et Danette comme l'a dit P'tit Babzouk), en gros j'ai pas de pot ou plutôt, je suis dans le pot!)

Une courte étape aujourd'hui qui nous a emmenés au parc naturel sur l'île de Romo (je ne vous mets pas les O barrés, non pas par fainéantise, mais parce que je ne sais pas les trouver le clavier!).

La route qui relie la presqu'île au continent est une longue lande toute droite qui passe au milieu des marécages ou paissent des milliers de moutons, pas de bol, il n'y avait pas d'endroits pour s'arrêter pour les photographier :-( Les paysages ressemblaient énormément à l'Islande et c'est la première fois que nous trouvons des similitudes avec notre voyage précédent dans ce pays.





L'arrivée sur la presqu'île valait déjà son pesant de cacahuètes mais lorsque la route s'est transformée en immense désert de sable, et sans sommations la vilaine! Elle savait pourtant bien que nous n'avons pas de chenillettes sous les roues et des plaques de désensablement bien légères, m'enfin nous n'étions pas les seuls puisqu'une multitude de camions, caravanes, et autre engins tous plus surréalistes les uns que les autres s'étaient aventurés au même endroit. Mais avec une telle immensité, nous étions bien seuls au monde, tous seuls au monde (ça fait un paquet de mondes tout ça!) Et cerise sur le gâteau, tous ces gens étaient des afficionados de cerf-volants tous plus excentriques les uns que les autres, il y en avait des centaines! D'emblée ça fait penser au Burning Man, mais pas aux Etats Unis, pas dans un désert et pas avec le même public, ou alors au Salar d'Uyuni, mais pareil ni salé ni en Bolivie. Enfin bref, c'est au Danemark et c'est un autre monde!

So fantastic!!!!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire