lundi 10 juillet 2017

Au pays de Cairny

Nous revenons sur les ondes après quelques jours avec un réseau à peu près équivalent au nombre de
centres commerciaux au sommet de l'Everest, c'est pas peu dire! Nous profitons donc du wifi d'un camping pour mettre un petit peu tout ça à jour!

Nous en étions donc à bisto de nas à 300km du Cap Nord lors de nos derniers écrits,  et le réveil était superbe avec le beau temps.





Ils peuvent faire la nouba ces escrocs, on ne les voit pas!

Et sur ce bivouac nous étions avec Amélie, Dorian et leurs 2 chiens qui font un tour d'Europe pour une durée indéfinie que vous pouvez suivre sur leur site katradouz. Leurs photos et vidéos sont à faire pâlir le plus vieil indien de la tribu, et nous sommes bien ridicules à côté hihi!
Nous avons passé la matinée à papoter avec eux et Amélie nous a fait une démonstration magnifique avec un de leurs chiens. C'était tellement beau qu'on aurait dit de la danse avec une complicité hors norme.
Leur maison



Les 2 stars de la démonstration

Nous avons également tous discuté avec une famille Slovène qui fait le tour de Scandinavie dans une magnifique GS orange....que de souvenirs! Mais pas pour leurs 2 ados qui ne sont même pas sortis de la voiture qui ne leur plaît pas du tout aux dires de leur papa!!!

Les chiens n'ont pas été en reste pour faire connaissance!


Et puis il était temps de reprendre la route, il était déjà plus de midi.

Nous sommes passés par Alta ou nous ne nous sommes pas arrêtés pour nous retrouver sur une route en pleine toundra, un paysage désertique avec accrochés aux montagnes quelques campements ou maisonnettes et sur les bords de la route des vendeurs Sames (les lapons éleveurs de rennes). Nous nous sommes arrêtés à l'un d'entre eux pour éventuellement repartir avec un souvenir. Nous sommes repartis bredouilles, tout flairait le carton chinois à pleine truffe....c'est plus ce que c'était!

Et puis, et puis, et puis....





Ils étaient là les coquins qui se camouflaient depuis que nous arrivons vers le nord! Les copains nous avaient bien dit que nous allions les croiser, c'est fait!


Amélie et Dorian nous avaient conseillé un endroit de bivouac sur la route du cap, tout en bas d'un fjord, et comme nous sommes trop forts ou alors comme nous avons les point google qu'Amélie nous a donnés, au choix (pas compliqué le choix!) nous l'avons trouvé!

L'endroit était prédestiné pour une nouvelle partie de pêche, mais à 2 cannes puisque P'tit Babzouk a eu sa canne en cadeau la veille! Bon il y a eu quelques petits entortillages de fil du p'tit bonhomme et une nouvelle prise pour Msieur Babzouk: un requin apparemment ce coup-ci vu le nombre de dents! Je n'ai malheureusement pas la photo finish puisque la batterie était en train de charger et qu'il fallait vite remettre le denté à l'eau!

Cet endroit est envahi de cairns de toutes les tailles et de cailloux avec des messages! Nous avons contribué à mettre notre pierre à l'édifice, juste à côté de celle des katradouz qui étaient passés une dizaine de jours auparavant et nous en profitons pour les saluer amicalement :-)






Ce bivouac était très sympa, entre les 4 jeunes italiens qui sont arrivés dans un 4x4 de type Paris/Dakar qui nous ont bien fait rire pour se laver. La solidarité italienne ou la complicité des 4 a montré toute sa mesure, ils se sont alignés tous les 4 au bord du fjord glacé pour plonger en même temps et ressortir très très vite rouges comme des camions de pompiers! Ou alors les 2 petites norvégiennes (qui comme ça de visu ne devaient pas avoir plus de 15 ou 16 ans) qui font la route avec leurs vélos et campent en totale autonomie. Nous sommes allés leur proposer de l'eau, mais non elles n'avaient besoin de rien! Chapeau bas les filles!


Au matin nous sommes allés nous balader un peu plus loin que le bivouac au milieu d'un troupeau de rennes





Renato

Rencontre au sommet

Au poil!
 Et encore un estancot Same, je suis allée discuter avec le vieux monsieur. Ici ce n'était pas des souvenirs made in China mais des reliques et cailloux pris juste en face. Il m'a dit qu'il reste là avec sa femme dans une toute petite cabane pendant les 2 mois d'été et qu'ensuite ils repartent dans leur village. Nous ne savons pas s'ils arrivent à faire leur beurre avec ces quelques babioles....





Et il est l'heure de repartir pour faire les 100 derniers kilomètres....

4 commentaires:

  1. Aaaaaaaaahhhhh enfin vous les avez trouvé contente pour vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous pouvons même t'en envoyer pour mettre au pichet si tu veux ;-)

      Supprimer
    2. Tu me les envoies par la poste ou à la fin de ton voyage?

      Supprimer
  2. enfinnnnnnn le renne .... est sorti du "bois" ;)

    Maxime

    RépondreSupprimer