mardi 10 octobre 2017

Du sable dans la glace

Nous affichons 20 000km de parcourus depuis le départ au mois de juin entre la Scandinavie et le Canada. Çà fait beaucoup et tellement peu au regard de tout ce que nous aimerions
encore voir. Notre rythme s'est bien réduit depuis que nous sommes au Canada, nous ne faisons plus la course comme nous l'avons fait pour les 4 pays Scandinaves. Et nous verrons ce que nous aurons vu....et tout ce qui restera en suspend le sera pour une fois prochaine. Et puis nous prenons aussi en compte les avis des voyageurs et des habitants avec qui nous discutons. Et ce qui nous paraissait incontournable au départ peut largement être remplacé par ce que nous aurions eu des regrets de rater de ce que nous disent les gens.

Montréal et les copains sont maintenant derrière nous, nous filons en direction de Toronto. Nous avons aussi quitté la province de Québec pour entrer dans celle de l'Ontario.
Cette province est la plus peuplée du Canada, sa capitale et plus grande ville du Canada est Toronto.  Vers le sud et le sud-ouest, le territoire de la province partage une longue frontière avec les Etats-Unis dont une grande partie est constituée par les lacs (Supérieur, Huron, Erié et Ontario). C'est la deuxième province la plus riche du pays après l'Alberta ; si elle était indépendante, elle serait la 20e puissance économique du monde, devant la Suisse. Sa superficie est du même ordre de grandeur que celle de l'Egypte (c'est pas peu dire!!!)

Nous laissons de côté la grande autoroute surchargée pour circuler sur la petite route qui nous offre un petit échantillon des Mille-Iles. Ils s'agit d'un archipel sur la frontière entre le Canada et les Etats-Unis sur le Saint Laurent. Les îles s'étendent sur environ 80 kilomètres. Il y a en réalité 1 865 îles ; certaines ont plus de 100 km2 de superficie alors que d'autres sont minuscules et n'abritent que des oiseaux de mer migrateurs. Le nombre d'îles a été déterminé en utilisant le critère affirmant que n'importe quelle île doit être au-dessus du niveau de l'eau pendant 365 jours par an, qu'elle doit abriter au moins deux arbres ou arbustes et faire au minimum un peu plus que 0,5 m2.
Quelques-unes des Mille-Îles qui s'égrènent dans les méandres du fleuve Saint-Laurent sont loties de cabanes ou de résidences d'été, accessibles en bateau ou par des ponts. Celles proches des rives peuvent être occupées par des hôtels. Construire y est désormais contrôlé.



Le temps n'est pas assez clément pour aller faire une petite croisière entre les îles.

Nous avançons un peu plus loin ou le ciel semble plus dégagé, jusqu'au Parc Provincial de Sandbanks. Une immense plage de sable fin et de tous petits coquillages s'offre à nous seuls. Nous marcherons sur le sable une bonne partie de l'après-midi. Quel dommage qu'il ne fasse pas meilleur, l'endroit est le coin idéal pour se baigner: des eaux limpides, peu profondes et relativement chaudes. Les plages de ce parc sont classées parmi les plus belles du Canada. Elle ne seront que notre terrain de jeux pour cet après-midi.











Nous bivouaquons à quelques dizaines de kilomètres de Toronto afin de ne pas arriver de nuit dans une grande ville sans point de chute bien défini et nous sommes déjà dans la banlieue.

Nous arriverons en début d'après-midi sur la plage Cherry de Toronto ou il y a de très nombreux véliplanchistes et kitesurfeurs. Le parking est gratuit, bien qu'à proximité du centre ville. Un bus qui relie les 2 passe d'ailleurs juste à quelques mètres d'où nous sommes garés.




L'après-midi sera dédié à la visite du "Temple de la renommée du hockey". Pour les amateurs que nous sommes, c'est le paradis. Tout est exposé et expliqué, de la naissance du hockey jusqu'à aujourd'hui. Une grande partie du musée est consacrée à des jeux interactifs où Ptit Babzouk peut s'en donner à coeur joie pour ce fameux sport qu'il a toujours rêvé de pratiquer!








Les vitrines des maillots depuis 1920 jusqu'à aujourd'hui.







Dans le vestiaire, comme les vrais!


Le meilleur joueur de tous les temps: Wayne Gretzky



Fantastiques lunettes du cinéma 3D. Un match comme si nous étions sur la glace.

Ptit Babzouk qui s'essaye attaquant pour berner les plus grands gardiens

Ptit Babzouk qui s'essaye gardien pour braver les tirs des meilleurs attaquants!






Nos casques de gardiens préférés.



Le hockey dans le monde

Et même Philippe Bozon, un copain de longue date qui a évolué au sein des Blues de Saint Louis (exceptionnel pour un français à cette époque).


La France, 13ème nation du hockey en 2017.




Toucher du doigt la coupe Stanley....A dream!

La coupole du grand hall où sont précieusement gardés tous les trésors de l'histoire du hockey.





Vidéos envoyées par le musée après le mythique Ptit Babzouk game!



Comme nous n'étions qu'à une centaine de mètres de l'aréna des Maple Leafs, l'équipe de NHL de Toronto, nous sommes allés voir s'il restait des places pour le match d'ouverture de ce soir contre les New York Rangers: il en restait bien au prix unitaire de 222$. Nous regarderons le score sur internet, hein!!!

Nous regagnons la plage de Cherry où Soizic et Sarah viennent nous retrouver pour la nuit. Nuit qui ne fût pas terrible, il y avait beaucoup de monde venu faire des barbecues et la fête un peu à l'écart du centre ville!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire