dimanche 12 novembre 2017

Arches National Park

Oh non! Ils vont encore nous parler de cailloux!!!

Disons que nous aimerions bien pouvoir vous parler de plages paradisiaques, que nous avons fait du rodéo, que nous sommes devenus chanteurs de Gospel ou même que nous grimpons tous les jours
dans les palmiers pour aller ramasser des noix de coco, mais ce ne serait pas notre quotidien! Et puisque nous vous racontons ce que nous vivons un peu au jour le jour, nous sommes bien obligés de vous parler de ces fameux parcs :-) Et puis on vous rassure, les cailloux sont différents chaque jour!

Bon allez, pour essayer d'agrémenter un petit peu, je vais essayer de vous faire à chaque fois un petit topo succinct sur l'histoire des parcs, et puis pour le reste ce ne seront que les photos sauf s'il nous arrive quelque chose d'extraordinaire au milieu de nos journées ordinaires dans les cailloux :-)

Ah si, il y a bien une nouveauté, nous avons changé d'Etat, nous sommes en Utah

Avant de vous parler d'Arches National Park, nous avons testé les bivouacs en plein bush. Il y a de très nombreux endroits qui pourraient ressembler à des campings (qui d'ailleurs sont répertoriés comme campings BLM), les services en moins tout près des grandes routes où il est possible de rester gratuitement jusqu’à 14 jours consécutifs. Des « emplacements » individuels ou collectifs jalonnent la piste très souvent en sable qui sert d’accès. De très nombreuses toiles de tentes, petits vans, voitures, camping-cars petits et géants viennent passer une ou plusieurs nuits juste avant l’entrée des parcs. C’est vraiment une chance de pouvoir en profiter alors que les villes et villages autour des entrées de parcs font leur beurre avec pléthore d’hôtels, campings et autres parkings pour camping-cars ! A l'heure où je vous écris, nous avons déja dormi plusieurs fois et à plusieurs endroits dans ces "campings". Et il semblerait que le shériff qui passe de temps à autre ne le fasse que par acquis de conscience sans vraiment compter le nombre de jours de présence de tel ou tel véhicule. Nous avons constaté depuis notre entrée aux Etats-Unis que la crise a bien laissé des stigmates derrière elle. En effet nous croisons pas mal de vieux camping-cars qui servent d'habitation principale parfois à des familles entières. Ils n'ont pas beaucoup de choix pour garer leurs engins, entre les Walmart qui veulent bien les véhicules de passage mais pas ceux qui resteraient longtemps et le grand nombre d'interdiction de stationner pour la nuit (très certainement la conséquence de ces nouveaux nomades!), ces "campings" gratuits et en pleine nature sont une bonne solution pour ces "pauvres gens".

Passons aux Arches!

Arches National Parc est l’un des plus spectaculaires de l’Ouest Américain. L’eau, la glace, le feu et le vent ont contribué ici à la formation de dizaines d’arches naturelles sculptées dans le grès rouge.
Le parc se trouve au dessus d’un lit de sel, épais de plusieurs milliers de mètres par endroit, déposé sur le plateau du Colorado il y a 300 millions d’années, lorsqu’une mer a recouvert la région avant de s’évaporer ensuite. A son tour, ce sel a été recouvert de dépôts dus aux océans qui se sont succédé à intervalles réguliers. Ces dépôts comprimés se sont alors transformés en roche pouvant atteindre au fil du temps presque 1600m d’épaisseur. Sous le poids de cette couche rocheuse, le lit de sel est devenu très instable, il s’est déformé, liquéfié, déplacé et repositionné poussant vers le haut des dômes de roches ou engloutissant des pans entiers dans des cavités profondes. Ces mouvements ont produit également des failles verticales qui sont à l’origine de la formation des arches. L’érosion de surface s’est attaquée aux plus jeunes couches de roches. L’eau s’infiltrant dans les fissures, les crevasses puis le gel brisant les roches ont érodé ces arêtes verticales. Des blocs de roche alors libérés se sont ensuite effondrés, puis des arêtes. D’autres roches, plus dures par endroit ont résisté en dépit de leurs sections manquantes et sont devenues les célèbres arches.

Ici encore le climat est sec et aride, les températures peuvent facilement grimper jusqu’à 46° en plein été, heureusement nous en sommes loin ! Les sentiers sont pour une grande partie recouverts de sable très fin qui oscille entre le rose et le orange. Je rabâche, mais encore une fois le rendu des photos est bien plus terne que la réalité aux couleurs très vives! En gros si vous décidez de venir voir par vous-mêmes, ce sera mieux! Les microscopiques grains très brillants doivent accentuer la chaleur par réverbération. Et accessoirement, nous récupérons des montagnes de sable dans les chaussures et par voie de conséquence dans le camion !!!

De très nombreux trails de toutes les distances et toutes les difficultés sont accessibles depuis la route panoramique. Nous en avons faits quelques uns pour nous rendre près des arches les plus célèbres.
















La plus grande arche du parc. L'arc de l'arche est une fine couche de roche. Nous avons l'impression que tout va s'écrouler. Il est bien évidemment interdit de grimper de partout dans les parcs et particulièrement pour cette arche là où nous devons rester à bonne distance. Il est très possible que si les millions de touristes qui viennent ici au fil des années voulaient leur photo souvenir au coeur ou au dessus de chaque arche, ce patrimoine en serait vite amoindri!
Ceci dit, sur le peu de monde qui était là en cette période, nous en avons déja vu pas mal qui transgressent les interdits pour l’immanquable photo souvenir....ils sont libres de faire ce qu'ils veulent, mais c'est tout de même bien dommage de faire un bras d'honneur à dame nature pour une simple photo qu'ils ne regarderont probablement plus jamais....bref......







Une famille culs blancs (Mulders, cerf-mulets) qui a traversé le sentier sur lequel nous étions. Le grand chef cul blanc assurait son rôle de garde du corps du reste de la troupe avec brio. A plusieurs reprise il a fait mine de vouloir nous charger pour nous dissuader d'avancer, ce que bien évidemment nous n'avons pas fait. Voyant que nous ne cherchions pas à nous approcher, ils ont continué leur chemin, le grand mâle restant toujours en queue de troupeau et gardant toujours un oeil sur nous!


La trace de leurs pattes dans le sable










Sand Arch qu'il faut atteindre en se faufilant entre de hauts murs verticaux pour arriver dans l'oasis de sable rose/orange entourés de hauts pitons!


















Nous n’étions pas très pressés puisque nous avions un rendez-vous dans la ville toute proche du parc : Moab. Le lieu de ce rendez-vous était à la poste principale ou nous devions retrouver un paquet, témoin de nos débuts avec Amazon USA. Service approuvé à 100 %, mon nouveau téléphone attendait bien sagement à la poste restante. Il aura suffit de montrer patte blanche avec mon passeport, de nous acquitter de 2$ pour le service de garde du paquet et nous sommes repartis avec un téléphone tout neuf en remplacement de l’autre dont la batterie avait décidé de déclarer forfait avant la fin du voyage 'et trop ancien pour capter tous les réseaux du nomadisme). Il fallait essayer et c’était enfantin de se faire livrer au bout du monde.
Avoir ce nouveau téléphone nous donne une bonne raison pour aller pour la seconde fois depuis notre arrivée au Canada dans un camping payant pour avoir accès à l'électricité pour la toute première charge de la batterie.
Et voilà à quoi ressemblait notre place attribuée, grosso modo nous aurions pu mettre 2 fourgons comme le notre sur le même emplacement. Gros camping-car ne rime pas avec grosse envie de discuter. Nous n'avons croisé personne avec qui papoter de notre soirée et nuit ici, c'est un autre monde! Ils voyagent aussi avec leurs maisons, mais comme à la maison, en fermant leur porte sitôt entrés!


Quand on aime.....
Nous repartons pour une seconde journée dans le parc. Dans ces parcs qui n'ont pas de routes qui traversent de part en part, nous allons jusqu'au bout de la route et visitons à rebrousse-poils tout ce qu'il y a à voir. Et ces routes sont parfois longues et ça fait double de temps pour les parcourir. Mais là ce n'était pas génant, le ciel était bien plus bleu le second jour :-)






La double-arche





Les tout petits cactus qui sont de partout





L'arche Window qui comme son nom l'indique est une fenêtre pour voir ce qui se passe de l'autre côté! Et je vous vois venir avec vos gros sabots :-) Oui ici il était possible de monter sur les rochers de l'arche :-)







Les balanced rocks qui se retrouvent un peu de partout en équilibre et qui tiennent on ne sait comment sur les pitons dans le parc.



Encore des équilibristes!

Comme nous vous l'avons dit, les roches sont souvent représentatives....














Les roches pâte de gâteau au chocolat prête à cuire!


Un semblant de Horns up de Ptit Babzouk (en chantant Highway to Hell!)

Au revoir les arches! Et à bientôt pour d'autres cailloux!!! :-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire