mardi 21 novembre 2017

Zion National Park


Situé à l’extrême Sud Ouest de l’Utah, le Parc National de Zion (prononcer Zayonne pour être au top!) est considéré comme l’un des plus beaux parcs des Etats-Unis
Et c’est bien avec la bave aux lèvres que nous sommes restés pendus aux lèvres des voyageurs et Américains qui nous l'ont vendu.

Or, je ne sais si nous nous attendions
à THE MERVEILLE parmi les merveilles, mais le résultat du ressenti est bien en deçà. C’est beau, c’est indéniable, mais pour nous ce n’est pas ce que nous avons vu de plus beau jusque là. Où alors nous sommes devenus des becs trop fins qui en réclament toujours plus, va savoir !! 

Bon mettons quand même carte sur table en guise de caution : ce coup-ci c’est moi qui suis aujourd’hui enrhumée et qui ne sais peut être pas apprécier l’endroit à sa juste valeur (bouh vilaine fille!!!). Monsieur Babzouk n’entre pas trop en ligne de compte dans le jugement puisqu’il est aussi émerveillé par une pâquerette du bout du monde que celle qui envahit notre pelouse à la maison ;-) Et Ptit Babzouk a aimé mais moins que Yellowstone ou Bryce Canyon qu’il a dit.

Zayonne dans l’histoire et la géologie:
A 2000m d’altitude, entre Las Vegas et Bryce Canyon, écrasant par ses dimensions, nous pouvons admirer cette entaille de 135 millions d’années, d’une profondeur de plus de 600m (jusque là, nous ne faisons que répéter). Contrairement aux Parcs que nous avons vus jusque là, nous arrivons par le bas du canyon, dans la vallée. C’est aussi ce qui contribue à ce que ce soit moins spectaculaire. Mis à part les couleurs qui sont surprenantes, c’est un peu comme si nous étions dans une vallée au bord d’une rivière dans les Alpes.
Ces couleurs, qui ont toutes les nuances entre le rouge et l’orange sont dues aux dépôts successifs de couches sédimentaires de différentes origines.
Il y a 300 millions d’années, Zion faisait partie d’un vaste bassin, les eaux d’un océan inondaient régulièrement cette vaste étendue, y déposant ainsi sables, sels, limons et sédiments. La roche recèle, profondément enfouis, des fossiles de coquillages, de poissons, d’arbres ainsi que des ossements et des empreintes d’animaux préhistoriques. Les premières traces d’occupation humaine remontent elles à 8000 ans.

Bien qu’une extension du désert de Mojave pénètre dans la grande partie sud du parc, la flore est très variée grâce à l’humidité fournie par les nombreuses sources et la rivière Virgin qui coule au cœur du Canyon.






Malgré le grand soleil, ça caille caille lorsque nous empruntons le petit sentier aménagé qui suit le long de la rivière.



Ici, le sentiment d'être en plein désert se fait moins ressentir, il y a de l'eau un peu de partout qui ruisselle dans les roches. Et les animaux l'ont bien compris, ils sont très nombreux sur les bords de l'eau.




















Nous sommes une nouvelle fois contraints de ressortir du parc pour la nuit. La météo annonce un froid de canard encore pour cette nuit. Nous avons tenté de prendre une place avec électricité dans le camping à l'intérieur du parc pour économiser le gaz avec la chaudière. Mais c'est peine perdue, les seules 8 places équipées sont déjà prises lorsque nous arrivons. Et hors de question de payer 30$ pour avoir seulement la possibilité de poser nos 4 roues. Aucun service de douches ou autre n'est proposé dans le camping. Ce n'est pas grave, nous nous replions dans la petite ville voisine de Springsdale où après avoir demandé, nous sommes autorisés pour passer la nuit derrière le visitors center. Nous étions bien abrités avec les bâtiments et la température a été moins douloureuse que prévu.

Rebelote pour une nouvelle randonnée dans le parc le lendemain matin. Le nom du trail est alléchant: Emerald Pools.

Le sentier serpente à flanc de falaise entre les arbres aux feuilles multicolores. L'automne est encore là dans le fond du canyon.







En guise de piscines émeraudes, nous avons de grandes flaques aux couleurs très classiques. A d'autres périodes de l'année, des cascades viennent se jeter dans ces piscines et le résultat est certainement tout autre!











Nous continuons néanmoins de grimper sur le sentier ensablé. Faute de vue spectaculaire, c'est une belle randonnée qui valide bien la sensation d'avoir fait son sport pour la journée!

Et nous retrouvons un nouvel exemplaire de pitit nanimal à la seconde piscine, un spermophile. La ressemblance avec les écureuils est validée, seule la taille les différencie. Le spermophile est beaucoup plus gros. Nous pouvons une nouvelle fois rester un long moment à l'observer vaquer à ses occupations.










Nous avons du coup enchaîné plusieurs sentiers différents et empruntons le bord de la rivière pour regagner le parking après avoir marché une bonne dizaine de km.















Nous ne rempilons pas pour une seconde nuit, nous ressortons du parc par l'est où l'aspect des falaises est différent de l'intérieur du canyon, mais où il n'y a que des points de vue pour s'arrêter. Pas de trails ou juste quelques petits sentiers de quelques centaines de mètres.

Ce parc est divisé en 3 secteurs bien différents: le bas du canyon où nous sommes restés, les roches partagées comme des tablettes de chocolat ci-dessus et enfin un plateau où la flore abonde où nous ne nous sommes pas rendus tout simplement parce qu'il faut emprunter une piste pour ce faire. 

Voilà, nous vous avons fait faire un petit tour à Zayonne sans avoir trop de choses à vous raconter pour vous donner envie d'aller y séjourner.

Ah si, encore un badge de Junior Ranger pour Ptit Babzouk! Il a les 6 de l'objectif maintenant. Il pourra avoir son gilet comme les "vrais" quand celui-ci lui conviendra. Ils sont tous différents en fonction des parcs et celui ;de Zion ne lui plaît pas plus que ça! Il faudra tout de même se décider rapidos, car il n'en reste pas tant que ça des parcs (je sens votre ouf de soulagement!!!).

Et encore un autre ah si que nous avons gardé au chaud. Nous ne voulons tout de même pas que vous passiez à côté du parc sans vous y arrêter (quoi on change d'avis?!?). Nous n'avons pas non plus fait les 2 randonnées fétiches du parc (ben voilà aussi si nous n'y mettons pas un peu du notre!!!!). L'Angels Landing trail qui grimpouille et redescendouille sur 9km et où certains passages sont un peu périlleux, le sentier suit une crête étroite et abrupte où il faut s'accrocher à des chaînes pour passer. Et puis le trail qui se fait quasiment qu'en marchant dans la rivière. Des chaussures et pantalons sont prêtés en cette période froide. Xavier, le cycliste avec qui nous avons visité Monument Valley a fait ces 2 trails lui et il nous a garantit que ce sont les plus chouettes de tous les parcs :-)))
Ces 2 trails nous auraient bien dits à nous aussi si nous avions eu envie de rester plus longtemps dans ce parc.... Il nous a manqué cette petite étincelle.... Moins assurément que pour d'autres endroits: peut-être que nous reviendrons!

4 commentaires:

  1. En parlant de rando....celle au milieu des rizières avec un serpent à nos pieds laissera un grand souvenir...Désolé pour cet aparté qui n a rien à faire ici:C est juste pour dire à Ptit Babzouk qu il peut m envoyer des mails,je peux les lire et répondre assez facilement(consultez la boite de Monsieur Babzouk si ce n est pas déjà fait)J ai beaucoup aimé vos photos de Zion Park avec plus de faune et de flore....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons bien reçu les messages! Merci pour les nouvelles! Nous avons trop peu de réseau pour envoyer des mails de news.
      Bon séjour en Indonésie!

      Supprimer
  2. ben moi qui croyais sottement que l'Amérique était blindée d'américains...J'imagine tout ça silencieux, calme, loin des cris et des klaxons...C'est ça? et puis juste de jolies petites bêtes :) Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une certitude, ce n'est pas dans ce coin que la population est concentrée!! Il y a plus de touristes que de locaux!

      Supprimer