jeudi 21 septembre 2017

Jouer à saute-siècles!

Nous quittons notre hôtel parking de l'hôtel sous la grisaille pour aller quelques kilomètres au Nord sur le site du village
historique Acadien.
Ne vous demandez-pas si nous en avons profité pour aller faire un plouf dans les eaux glaciales de la piscine (de l'hôtel) comme nous avions gentiment été conviés avant de lever le camp. La réponse est NON!





Originaires de la France du 17e siècle, les Acadiens constituent le plus ancien peuple francophone en Amérique du Nord.  Le Grand Dérangement les a dépossédés de leurs terres et les a dispersés à travers le monde.  Le Village historique acadien témoigne de l'ingéniosité des Acadiens à assurer leur survivance.  Nous allons découvrir la culture d’un peuple fort, fier de ses origines.




Cette reconstitution historique la vie des ancêtres acadiens de 1770 à 1949.  Plus de 40 bâtiments historiques, habités et animés par des interprètes en costume d'époque, donnent une impression de retour dans le temps, de voyage dans l'histoire.  Chacun des habitants a une histoire à raconter, un métier ou une coutume à faire revivre.



Nous passons les portes du 19ème siècle en entrant dans la maison de Martin. Il est attablé lorsque nous arrivons et avant même de nous parler de cette demeure typique, il nous propose la dernière part de cochon qui reste dans la gamelle qui a mijoté toute la matinée dans la cheminée. Nos déclinons son invitation, nous venons de manger juste avant d'entrer. Et puis même tiraillés par la faim, nous aurions hésité un peu à la vue du nombre de mouches au centimètre carré sur la cuillère... Ça ne ressemble pas à la densité de la population du Canada!




Les troncs de bouleaux sont littéralement patiemment pelés pour en faire des balais.



De très nombreux jardins potagers sont présents dans le village, ils contribuent à l'alimentation des bénévoles. En effet, lorsqu'ils sont là pour participer à l'animation des maisons, ils vivent dedans toute la journée comme s'ils étaient chez eux et n'en repartent que le soir venu.


La maison du pêcheur avec son antique fumoir à poissons



La ferme et ses animaux, pas du 19ème en ce qui les concerne!




Le petit écureuil (idem que pour les animaux de la ferme!)

La maison du lin. De sa culture dans le champ voisin à la confection des chemises, tout se passe ici.

Atelier de battage des fagots pour les assouplir

Atelier de retirage des bourres qui serviront à colmater pour l'isolation des murs

Atelier de filage

Magnifique poêle qui n'a rien à voir avec le lin!

Et enfin atelier de tissage!
Le lin était très utilisé car très solide et puis contrairement à la laine il ne nécessite pas de nourrissage des moutons, c'est tout bénef!


Morceaux de bois qui servent à recouvrir les murs extérieurs des maisons.
La savoir de ma maman nous a éclairé sur ce que nous appelons "morceaux de bois". En France ça s'appelle des Tavaillons. Ce procédé est très utilisé dans le Jura et les 2 Savoies pour les murs et toits des maisons. Les petites planchettes sont fendues et totalement étanches. Merci Mam!!


Atelier du menuisier qui a pour mission de refaire une barrique à l'identique en partant simplement de 2 petits échantillons



La plus grande des maisons de l'époque du village ou vivaient 17 personnes: 13 enfants, les parents et les grands-parents.





Intérieur de la petite chapelle

Ecole grandeur nature

Quand l'élève prend la place du maître



Le moulin qui fonctionne encore


Machine à filer la laine à l'intérieur du moulin





Changement de siècle au passage sous le porche

Hôtel Albert qui est toujours en activité pour les touristes






Visite de la maison cossue d'un homme politique de l'époque
Interrupteurs avec boutons de nacre

Magnifique poêle

Même quand je suis là?


Non ce n'est pas la prison, juste le guichet de la banque!


Ah zut, nous revenons à ce que nous connaissons déjà!

Nous sommes en fin de saison et seulement une dizaine de maisons sur les 40 étaient "habitées", mais ça nous a permis une bonne immersion au travers des âges.

L'après-midi s'est engrenée au fil de la visite. Nous connaissons un petit mieux maintenant les Acadiens qui mettent tout en oeuvre pour faire perdurer dans le temps leur histoire.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire