samedi 11 novembre 2017

Cheyenne, ça vous botte?

Aïe Aïe Aïe! Nous avons beaucoup de retard dans la publication des articles. La cause première est que nous sommes majoritairement dans des zones où nous avons très peu de réseau, voire même pas du tout
en ce qui me concerne depuis plusieurs jours. Et la seconde est que le rythme des découvertes va bon train dans ce coin des Etats-Unis où il suffit de faire quelques km pour tomber sur un parc ou un monument à aller explorer.
Nous allons donc profiter d'un tout petit point wifi du bivouac de cette nuit pour essayer de gagner un peu de terrain sur le retard!

 Come back:
 
Ca y est, nous nous éloignons de Yellowstone et ne prenons ni le temps ni le risque de nous aventurer à Grand Teton National Parc toujours pour ces maudites prévisions météo.

Avant de retourner nous frotter aux innombrables grands parcs de l’Ouest Américain, nous avons décidé de faire un crochet par l’extrême Sud Est du Wyoming et sa capitale : Cheyenne.

Nous pensions être tirés d’affaires, nous n’étions plus qu’à 2000m et la direction tirait vers le Sud, mais c’était sans compter les divines surprises des Etats-unis !! A peine une vingtaine de kilomètres de faits et voilà que le GPS nous annonce que nous sommes à 3000m, sous une belle tempête de neige ! Nous voilà dans de beaux draps!

Non, ce n’était qu’un col à passer, ouf ! Et c’est le col qui fait basculer dans un autre monde. Après le spectacle de Yellowstone avec toujours en fond de paysage les montagnes Rocheuses quasi identiques depuis le Canada nous voilà parachutés en plein western, le paysage change radicalement et les températures aussi. Nous avons pris en 2 ou 3 jours une amplitude d’une trentaine de degrés en passant de -11 à +20, c’est à perdre le nord cette affaire !


Mais nous ne perdons pas le cap pour autant, nous passons juste du plein hiver à l’été sans intermédiaire !

Nous avions repéré une ville sur la route avec possibilité de bénéficier de sources chaudes : Saratoga. Comme souvent depuis quelque temps, nous arrivons à la nuit tombée, c’est fichtrement embêtant que le soleil se couche si tôt pour mettre à mal nos plans de toujours trouver un bivouac largement avant qu’il fasse tout noir (Ta Gueule !! En référence au film RrrrRrrr que nous avons vu il y a peu!). Le premier parking sur lequel nous misons est le bon, celui du centre communautaire en pleine ville. Nous n’allons pas nous faire avoir comme des bleus 2 fois, nous faisons bien le tour avant de nous installer pour la nuit. Aucun panneau mentionnant que nous ne sommes pas les bienvenus. Le sheriff devrait nous laisser tranquille ce soir. Et ça a bien été le cas !

La mission du lendemain matin est donc ces sources chaudes, qui sont juste attenantes au complexe aquatique de la ville, à côté de la piscine quoi ! Tout à l’air désert, et pourtant c’est le super bon plan ! Derrière la piscine extérieure actuellement fermée (on se demande bien pourquoi!) se trouvent 2 piscines naturelles aménagées avec vestiaires, douches...etc et le tout pour la modique somme de : Gratuit !!! L’eau d’une des 2 piscines est à 110° F ce qui fait approximativement 44°C. C’est presque un supplice d’y entrer ! Une fois dedans ça va mieux, mais on ne tient pas non plus très longtemps. Ptit Babzouk n’a pas réussi à rentrer plus loin que les orteils. Et l’autre piscine est chaude mais al température est tout à fait raisonnable ! Inutile de vous préciser où nous avons passé la matinée !!!

Nous sommes ensuite allés comme prévu à Cheyenne. Petite ville tranquille sans grand intérêt ! Le seul hobby pour les touristes est de dénicher les santiags géantes disséminées dans la ville. Pour rester au niveau des pieds, un must de la ville est d’aller chez Wrangler, immense magasin avec quelques vêtements et une collection comme il est impossible de l’imaginer de santiags et de chapeaux. Pour ce qui est des bottes, il y avait des centaines de modèles, tous les cuirs possibles, toutes le couleurs et motifs possibles. Et comme si cela ne suffisait pas, chaque modèle était présent dans les rayons dans toutes les pointures possibles. A faire s'évanouir les danseurs de country qui envahissent les salles des fêtes même les plus reculées de France! 
Et Lolo si tu me lis, ici est ta caverne d’Ali Baba toi qui portes ces bottes au quotidien !!!



C'est la première "ville" du quasi ouest Américain dans laquelle nous faisons une halte. Dans le centre, nous nous sentons parachutés des décennies en arrière. Tout est un peu désuet, comme si le temps s'était arrêté sur les bâtiments, les magasins, les vitrines, les restaurants. N'ayant rien de très spécial à aller voir, nous nous enfilons dans une immense salle de jeux où apparemment nous n'étions pas les seuls à n'avoir rien à faire. Des dizaines de flippers de toutes les générations, des jeux vidéos à n'en plus finir, de la vieille console Atari avec les petits points blancs à chasser sur l'écran aux jeux dernier cri. 

Et comme nous n'avions pas mieux à faire le soir venu, nous sommes allés goûter les fameux steacks (génétiquement modifiés) qu’affichent fièrement nos amis américains ! On ne veut pas savoir ce qui s’est passé avec que le steack soit dans notre assiette, mais qu’est-ce que c’était bon !! Et pourtant nous ne sommes absolument pas des viandards !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire