mercredi 15 novembre 2017

Mesa Verde NP

Encore?
Oui encore des cailloux, mais plus utiles en d'autres temps ceux-là! On essaye de varier les plaisirs! (hum! à ce rythme là, il ne faudrait pas qu'on finisse par les semer tous ces cailloux!!)


Seul endroit aux Etats-Unis où 4 Etats ont une frontière
commune : Le Colorado, l’Arizona, le Nouveau Mexique et l’Utah. Le parc National de Mesa Verde qui se trouve à l’angle de ces 4 Etats est quant à lui classé au patrimoine culturel du pays, ça se termine pareil mais ça change un peu de naturel!

Toujours pour la petite histoire, mais ce n'est pas nous qui l'inventons hein! On écoute, on lit et on plagie!

Nous pouvons voir ici les traces des fameux et mystérieux indiens Anasazis et les ruines de leurs villages nichés dans les falaises (si c'est vrai, nous avons tout vu!). Les premières habitations datent de 550 de notre ère, elles sont alors constituées d’une fosse creusée (pithouse) dans le sol, recouverte de broussailles.
Vers l’an mille, les Pueblos qui sont alors des bâtisseurs exceptionnels (et pourtant y'avait pas Leroy Merlin et ses conseils à l'époque!), capables d’élever de solides murs en pierre perfectionnent leurs techniques architecturales dans la construction des habitations de falaises. Des immeubles de plus de 2 étages et de cinquante pièces et plus sont érigés. Plus de 20 000 personnes cohabitent ici. Ils sont très ingénieux et savent tout faire avec simplement de la boue et de la roche taillée comme en témoigne la canalisation des eaux avec un système hautement perfectionné. D’ailleurs un grand réservoir d’eau a pu être utilisé des siècles durant.
C’est au XIIème siècle que la civilisation indienne est à son apogée. Les habitants de centaine de villages troglodytes disséminés se regroupent en communautés afin de se protéger des intrus.

Puis subitement au début du XIIIème siècle, sans que l’on en connaisse la raison, après avoir passé 600 ans à aménager le plateau, les Indiens quittent les hauteurs pour se réfugier dans des grottes à différents endroits de la région. Cette nouvelle installation ne sera qu’éphémère car à l’aube du XIVème siècle les Indiens vont abandonner leurs grottes, sans que l’on sache encore pourquoi.

A en croire les archéologues qui ont travaillé sur le sujet, une grande migration s’organisa à l’époque vers l’Arizona et le Nouveau Mexique où les natifs des falaises de mesa Verde furent absorbés par d ’autres tribus Pueblos.

La route pour atteindre le sommet des falaises où nous pouvons admirer le dur labeur de ces génies bâtisseurs est longue et sinueuse (c'est la première fois que les montagnes nous font penser aux Alpes!), nous montons à plus de 2400m. Le parc protège environ 5000 sites archéologiques parmi les mieux préservés des Etats-Unis. La visite de certaines habitations est possible en ayant les Rangers pour guides (mais pas à cette période! Quand tu es là en novembre, tu te demmerdes! Et tu fais avec!)





Si toutefois il venait à y avoir des âmes troglodytisées qui nous lisent!


















L'oiseau bleu qui n'est pas un blue jay! On en a croisé un autre bleu aussi, celui-là nous connaissons son nom, mais ce n'est pas le même!











Les gouttières pour faire s'écouler l'eau!












C'est dans ce parc que Ptit Bazouk a eu le privilège de travailler avec un Ranger et d'aller fermer lui-même les accès aux sentiers qui vont vers les ruines. Et comme de bien entendu une fois les cadenas verrouillés est sortie de derrière les fagots une fois pour dire qu'il restait du monde derrière: 2 français! Il a fallu déverrouiller pour laisser passer Madame et Monsieur qui eux par contre étaient aussi sympathiques qu'une porte de prison triplement verrouillée.... Il en faut, c'est ce qui fait la diversité dans le monde (mais pas trop quand même, hein!)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire